Baie simple vitrage

Baie simple vitrage

Le vitrage simple est de moins en moins utilisé pour la fabrication d’une baie vitrée. Il s’agit du modèle de vitrage le moins coûteux. Grâce à son épaisseur, il permet un apport plus important de rayons de soleil et donc un meilleur éclairage. Pourtant, ce type disparaît de nos jours au profit du double et du triple vitrage.

Le simple vitrage pour une isolation acoustique optimale

L’isolation est un des critères principaux à prendre en compte lors de l’installation d’une baie vitrée. Le plus grand avantage du simple vitrage c’est qu’il assure une bonne isolation phonique grâce à ses dimensions. Ce modèle de vitrage est généralement d’une épaisseur qui va de six à dix millimètres. On peut affirmer qu’à une épaisseur égale, les baies simple vitrage s’avèrent, en termes d’isolation phonique plus performant que les baies vitrées double vitrage. C’est une protection contre les nuisances sonores à coûts plutôt modérés.

Isolation thermique: des performances limitées

Si le simple est vitrage s’avère être un excellent isolant acoustique, ses performances en insolation thermique en revanche sont très faibles. Même épaisse, ce type de vitres est connu pour laisser entrer dans les habitations, la chaleur en été et le froid en hiver. Une longue exposition aux rayons de soleil entraîne une surchauffe désagréable des baies vitrees, puis de la pièce. En hiver, les pertes thermiques sont considérables. Il est alors nécessaire de chauffer plus votre logement. Les factures énergétiques s’en trouvent alourdies. Ces phénomènes sont encore plus importants s’il s’agit d’une baie recouvrant une grande surface. Il est néanmoins possible de pallier ce problème en ayant recours au survitrage. L’idée est de poser une seconde vitre au châssis de la baie. Remplacer le simple par du double vitrage reste néanmoins la meilleure solution.

Le simple vitrage, inadapté aux règles environnementales actuelles

Face aux préoccupations environnementales d’aujourd’hui, le simple vitrage atteint ses limites. En effet, il est désormais inadapté depuis l’entrée en vigueur de la réglementation thermique 2012 (RT 2012). En 2005, la réglementation thermique recommandait un coefficient des vitrages Ug égal ou inférieur à 2, celle de 2012 le descend même à 1.6. Celui du simple vitrage est estimé à 6! Son utilisation est déconseillée pour une habitation car il ne répond pas aux exigences énergétiques qui sont attendues pour les constructions. Cette modification des normes d’isolation vont certainement entraîner la fin des baies vitréessimple vitrage au profit du double vitrage ou du triple vitrage pour une isolation encore meilleure.

————————————

Les sites inspirant cet article:

– lapeyre.fr

– defimetallerie.fr