Comment procéder à l’isolation des combles ?

isolation des combles

L’isolation des combles d’une maison est essentielle pour limiter les déperditions de chaleur, le gaspillage énergétique et les dépenses en chauffage superflues. Cependant, plusieurs précautions doivent être prises afin de procéder à la rénovation thermique de votre habitation et de maximiser l’efficacité des matériaux isolants.

Isoler les combles en priorité

Parce qu’ils sont responsables d’ importantes fuites de chaleur au sein de votre maison, les combles sont à isoler en priorité, avant les murs, les fenêtres ou le plancher. En effet, alors que ces derniers peuvent laisser fuiter entre 10 et 20 % de la chaleur produite par vos appareils de chauffage, les combles en laisseront échapper jusqu’à 35 % si leur isolation est défectueuse ou inexistante. Il est donc nécessaire de les isoler en premier et de limiter ainsi drastiquement les fuites de chaleur de votre habitation. Ces travaux de rénovation vous permettront d’économiser plusieurs centaines d’euros chaque année, principalement en hiver, mais aussi en été si vous utilisez des appareils de climatisation. Néanmoins, pour isoler efficacement vos combles, la pose des matériaux isolants doit faire l’objet de quelques précautions.

Quel mode d’isolation choisir ?

L’isolation des combles n’est pas la même pour des combles aménagés et des combles perdus. S’ils sont utilisés comme lieu de vie ou de stockage, les combles devront être isolés au niveau des rampants du toit et profiteront ainsi de la chaleur de la maison. S’ils sont perdus ou inutilisés, les combles devront, en revanche, être isolés au niveau de leur plancher. Ils seront ainsi séparés du reste de la maison et vous n’aurez pas à les chauffer inutilement. Pour des combles isolés au niveau des rampants, il faut à présent choisir entre une isolation intérieure ou extérieure. L’isolation intérieure est la plus courante et la moins chère des deux. Elle n’est cependant pas la plus efficace et a l’inconvénient, dans le cas d’une isolation épaisse, de faire perdre de l’espace à vos combles. Une isolation extérieure sera plus onéreuse, mais aussi plus efficace. Elle n’empiétera pas sur la superficie de vos combles, mais pourra, selon son épaisseur, modifier l’allure de votre toiture. Quelle que soit cependant votre situation et vos préférences, les conseils d’un spécialiste vous aideront à choisir le mode d’isolation le plus adapté à votre maison.

Se protéger de l’humidité

L’humidité peut nuire de façon importante à l’efficacité de votre isolation. Trop abondante, elle provoquera la formation de condensation au sein des matériaux isolants. A terme, la condensation pourra générer des moisissures, aussi néfastes à votre isolation qu’aux charpentes de votre maison. Il est donc nécessaire, pour toute bonne isolation, d’utiliser un pare-vapeur. Celui-ci, généralement composé de papier kraft ou de feuilles métalliques, va absorber l’humidité et en protéger les matériaux isolants. S’il remplit efficacement sa mission et empêche la présence d’humidité excessive, le pare-vapeur offrira à votre isolation une durée de vie pouvant atteindre 25 ans.