Comment mesurer une fenêtre pour la remplacer ?

Mesurer une fenêtre pour la remplacer

La fenêtre assure un rôle sécuritaire et esthétique. Si pour une maison neuve, vous pouvez opter pour un kit préfabriqué et limiter vos dépenses, une pièce cassée ne peut être remplacée que par une autre conçue sur-mesure pour respecter les dimensions déjà définies. Dans cet article, nous allons vous donner quelques conseils utiles pour prendre les mesures de votre pièce de menuiserie sans vous tromper.

Maîtrisez le jargon technique pour réduire les marges d’erreurs

Dans un premier temps, rappelons que le type de pose est décisif pour les dimensions qui vont servir à fabriquer votre fenêtre sur mesure. Vous ne voulez surement pas vous retrouver avec une pièce beaucoup plus grande ou plus petite que l’espace qui lui est destiné. Ne pensez pas que vous pouvez rectifier le tir une fois que l’artisan aurait terminé le travail. Loin de là, la pièce que vous aurez reçue finira dans les poubelles.

Pour réduire voire éliminer la marge d’erreur, il est indispensable, pour vous, de connaître le vocabulaire technique utilisé par les menuisiers. Imaginons que vous allez choisir et commander une fenêtre sur mesure en ligne, vous devez, pour le faire, être capable de comprendre les termes qui figurent sur le site de vente sur internet :

  • Le tableau : l’ouverture sur la surface où la pièce de menuiserie sera placée
  • Le linteau : le mur du haut
  • L’appui : le mur du bas
  • Les murs verticaux : les surfaces situées sur les 2 côtés
  • Le bâti : l’encadrement appelé aussi « dormant » et « cadre »
  • Les battantes : les éléments mobiles du dispositif

Définissez le type de pose

Sachez que cet élément de menuiserie peut être posé de 4 manières différentes. À chacune d’entre elles correspond une méthode pour prendre les bonnes mesures. Si le cadre est toujours en bon état et que vous ne souhaitez pas le remplacer, on parle alors d’une technique de rénovation. Dans le cas échéant, vous allez devoir procéder à une « pose en applique » appelée aussi « pose en doublage ». Celle-ci sert à fixer la fenêtre contre le mur du côté intérieur de la maison en prenant en considération le doublage isolant.

Une autre méthode peut avoir lieu : celle nommée « pose en tunnel » et qui se fait dans l’épaisseur du mur. Enfin, les professionnels peuvent également décider d’effectuer une pose en feuillure qui, comme son nom l’indique, consiste à encastrer le cadre dans la feuillure du mur. Ce dernier n’est autre que l’entaille qui va accueillir la pièce de menuiserie.

Il est vivement conseillé, pour pouvoir prendre des mesures claires et précises, de prendre des cotes. Ce qui signifie que vous êtes tenu de les relever en plusieurs points soit en bas, au milieu et en haut de la surface que vous comptez mesurer. C’est le chiffre le moins élevé qui doit être retenu en comptant les mesures en millimètres. Demandez alors à votre fabricant de fenêtre alu sur mesure si vous devez enlever le jeu. La réponde varie selon l’approche adoptée par le prestataire.

Comment prendre les mesures en l’absence de bâti ?

Si vous allez procéder à une pose en tunnel, vous allez devoir relever aussi bien la hauteur que la largeur sur la partie intérieure du tableau. En revanche, durant une pose en applique, même si les mesures sont aussi prises du côté interne, vous devez ajouter l’épaisseur totale de l’isolation interne. De cette manière, vous aurez la possibilité de prendre les dimensions des fourrures en considération. Enfin, pour ce qui est de la pose en feuillure, un repérage de la hauteur est nécessaire doublé des mesures de la largeur et de la hauteur relevées à l’intérieur du tableau.

Comment prendre les mesures en présence d’un bâti ?

Vous avez une fenêtre PVC et vous souhaitez prendre des mesures précises pour pouvoir la remplacer sans risquer de vous retrouve avec une pièce de menuiserie souvent coûteuse, et qui, au final, sera disproportionnée ? Si vous n’êtes pas dans l’obligation de changer le bâti, vous devez mesurer la largeur et la hauteur. Dans cette pose de rénovation, ces derniers correspondent aux cotes relevées à même le cadre. N’oubliez pas la hauteur d’allègue, qui quel que soit le cas dans lequel vous êtes, demeure nécessaire pour des raisons de précision. Il s’agit de la distance qui sépare le bas du haut du tableau. Cette indication vous montre l’emplacement à prévoir pour la poignée.

À savoir : Pensez à faire plusieurs recherches avant de choisir le prestataire qui se chargera de la fabrication de votre dispositif. Certains d’entre eux vont exiger des mesures trop précises que vous ne serez peut-être pas capables de relever vous-mêmes. D’autres vont vous faciliter la tâche et solliciter des informations basiques que n’importe quelle personne peut obtenir sans trop de difficulté.